Et si on tissait des liens ?

>> Œuvre et Réception : l’art d’être spectateur

Vendredi 24 après-midi

Les actions de médiation dans le spectacle vivant sont mises en place dans le but de sensibiliser les individus à la réception des œuvres. L’”école du spectateur” a été élaborée dans cet objectif et l’un de ses enjeux est de faire prendre conscience aux publics qu’ils ne sont pas simplement destinataires ou consommateurs d’une proposition artistique, mais bien acteurs de la représentation. Cet accompagnement  soulève des questions qui sont fondamentales au cœur des politiques envers les publics : une “école” ; un concept séduisant qui suscite le débat.

Être spectateur nécessite-t-il un enseignement ? Un apprentissage ne présente-t-il pas les risques d’un formatage de la réception ou d’une transmission descendante ? Faut-il plutôt parler de partage d’expériences, de connaissances ou encore de sensible ? 

Avec la participation de : Denis Cerclet – Université Lumière Lyon 2 //  Nathalie Candito et Adeline Lépine – Association Médiation Culturelle 

>>>>>>> Pour écouter le débat, cliquez ici puis ici et enfin ici <<<<<<<

>> Œuvre et Accessibilité : L’art d’effacer les barrières

Vendredi 24 après-midi

Au cœur de la question du lien, et en écho au nouveau slogan prêchant la « culture pour chacun », des barrières physiques et symboliques se perpétuent. Au XXIème siècle, les espaces artistiques ne sont pas encore ouverts à chacun des individus. Il n’est pourtant pas question de social, mais d’engagement dans l’application de nos pratiques professionnelles et personnelles au cœur de la cité. Par ailleurs, si le terme de « handicap » stigmatise, parlons plutôt d’ouverture à la différence, qui n’échappe à personne.

Comment désamorcer les doutes et déployer la dynamique de « mise en accessibilité » ? Quels sont les dispositifs existants pour mettre en place des projets ouverts ? Quels outils pouvons-nous développer pour favoriser l’accès des publics mis au ban des pratiques artistiques ou pratiques des spectateurs ? 

>>>>>>> Cet atelier n’a pas pu avoir lieu.

>> Œuvre et Élève :  l’éducation artistique et culturelle

Samedi 25 matin

L’éducation artistique et culturelle est un des éléments constitutifs de la volonté étatique d’une démocratisation culturelle , et pour cela a été intégrée au programme (de la maternelle au collège) “l’Histoire des arts”. L’école se présente donc comme un terrain propice pour sensibiliser le jeune public à la création artistique. L’accompagnement et/ou la rencontre à l’œuvre nécessitent de réels partenariats entre acteurs éducatifs et culturels.

Quelle articulation peut être imaginée entre art, médiation et pédagogie ? Quelles formes de partenariats existent entre encadrants et intervenants ? Comment interviennent les différentes entités : État, collectivités territoriales, Ministère de l’Éducation nationale et structures culturelles ? Quelles propositions sont faites ? 

Avec la participation de : Sandrine Chéry et de Philippe Vuillermet

>> Œuvre et Territoire : la résidence d’artiste

Samedi 25 matin

La résidence d’artiste est porteuse de multiples enjeux, avant tout artistiques, mais aussi sociaux, politiques et économiques. La multiplication des lieux de fabrique engendre des formes de gestion différentes les unes des autres. De plus, empreintes d’une volonté de démocratisation culturelle, ces structures tentent d’œuvrer tant pour les artistes que pour leur territoire.

Qu’est-ce qui définit aujourd’hui une résidence d’artiste ? Comment garantir une viabilité économique ? Comment tente-t-elle de donner des réponses aux enjeux territoriaux ? De quelle manière un lieu de fabrique peut-il s’inscrire sur son territoire d’accueil ? Quels liens existent-ils avec la population ?

Avec la participation de : Lyliane Dos Santos – Arts Vivants Vaucluse // Nicolas Ligeon – Hostellerie de Pontempeyrat 

>> Œuvre et  Engagement : la voix de l’artiste

Samedi 25 après-midi

L’engagement est pour certains artistes à la fois source d’inspiration et tenant de leur existence. Quelle que soit sa teneur, l’engagement est une démarche d’action mais également de communication. L’œuvre devient objet de cette communication : l’artiste intervient et prend position, se donne lui-même pour gage.

Qu’est-ce qu’une œuvre engagée ? L’œuvre d’art est-elle toujours engagée ? L’engagement est-il uniquement politique ?  L’art pour l’art trouve-t-il encore sa place ? Comment l’artiste s’inscrit-il dans le contexte des politiques culturelles actuel ?

Avec la participation de : Séverine Fontaine – Cie IKB // Abraham Bengio – Région Rhône-Alpes // Anne-Cécile Nentwig – Université Lyon 2

>> Œuvre et Nouvelles technologies : les arts numériques

Samedi 25 après-midi

Avec le développement des nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC), sont nées de nouvelles pratiques artistiques. On parle alors d’arts numériques ou encore d’arts de réseaux. Loin d’être une forme émergente, ils suscitent cependant de nouvelles recherches et enclenchent de nouveaux processus. L’œuvre numérique est souvent définie comme une création immatérielle, ouverte et sans cesse en mutation. Son rapport au monde est empreint de l’interactivité qui s’opère avec le public : la notion de relation prime désormais sur la notion d’objet.

L’œuvre numérique demande-t-elle toujours une démarche participative des spectateurs ? La relation primant sur l’objet, quelle trace peut-elle laisser après sa création ? Le dispositif fait-il œuvre ? Quel rapport s’installe entre auteur, œuvre et spectateur ? La qualité d’auteur peut-elle être remise en cause ?

Avec la participation de : Axel Guioux – Université Lumière Lyon 2 // Guillaume Evrard – GNG // Igor Deschamps – MetaLab